Politique d’élevage?

Dans certains pays on vous dicte qui on doit utiliser et il n’y a aucune discussion ni échange possible.En général, ce sont les chiens des dirigeants du club( c’est pas un scoop). Vous faites comme je dis ou vous changez de race. Peu importent vos idées. Et surtout si vous n’avez pas envie de vous retrouver avec des caniches sur les bras. Vous exécutez les ordres. POINT.

Dans d’autres, on fait ce qu’on veut. La France en est un exemple car il n’y a pas ou peu d’échange car pas assez d’éleveurs et des cliques plus que de besoin. C’est forcément mieux de parler de gens que de chiens. Les exemples affluent. Vous en avez tous un…au moins.

Où est la juste mesure? Forcer les gens? est ce que c’est les traiter avec un peu d’égard?

That is the question…et ça dégénère en dictature. Pas forcément pour la race.

Il y a eu Europe une centaine de mâles qui correspondent tout à fait aux critères de sélection de la race et qui ne sont pas utilisés…On leur donne une mauvaise réputation ce qui justifie les décisions.

http://frenchwaterdog.org/use-of-studs/

Facile, eh? Mais si c’était si facile…Non, hélas.

Je pense que le symposium aura au moins servi à confirmer ce que j’ai dit en rentrant.Maintenant, il ne reste qu’à attendre le compte rendu véridique et non politique.

http://www.vieuxbarbetfrancais.com/symposium-2012/