Je dis: pas mal après 8 ans de travail!

Ch-Compay II, entouré de son fils French Lover et de sa fille Floirac Déjà Vue.

Jolie photo de ma lignée, que l’on peut reconnaître un peu partout, ici et là et j’avoue que je travaille très dur pour que le Barbet, ou Vieux Barbet reste comme il est.

Aller au salon de l’Agriculture ne rapporte pas grand chose, hormis la très belle plaque de chenil que l’on reçoit et qui s’additionne aux autres dehors sur la petite niche que personne n’utilise.

C’est bien pour montrer à quoi ressemble un Barbet et faire connaître la race. En ne faisant qu’une portée par an comme une majorité d’amateurs comme moi en France, on arrive toujours à placer les chiots sans rien faire de plus que de trouver le mâle pour la saillie. Désolant, mais que voulez-vous!

Les absents ont toujours tort et auront toujours à redire. En attendant, je trouve cette photo très belle et forcément c’est le plus important.

* Il y a cent ans, les prix reçus en expositions canines n’étaient pas que des coupes, mais aussi de l’argent…