May 2012

Coccolina…toute petite mais tout d’une grande mère, grand mère et arriére grand-mère

La petite Coccolina (50 cms, 17.5 kgs) est maman de 39 chiots, grand-mère de 98 et arrière grand-mère de 36. Ce qui fait un total de 173…assez incroyable, je dis, moi.
Elle va, ces prochaines semaines, devenir encore arrière grand-mère en Pologne et en Grande Bretagne.

Elle a toujours été aussi douce, aussi discrète, gentille et typique d’un Vieux Barbet. Ses chiots sont dans le monde entier du Barbet, toujours aussi apprécies pour leur caractère, leur beauté, leur bonté et leur façon d’être.

Quand je pense qu’elle m’a été donnée contre “bons soins”…Je ne sais pas si une femelle peur être qualifiée de “raceur” pour le Barbet, mais il ne faut surtout pas oublier non plus, Papa Multi-Champion Caravaggio et sa grand-mère à elle Poppenspaler’s Verveine.

Sacrée lignée et pour moi sacrée chance d’avoir été entourée des meilleurs, en matière de conseil et de soutien.

Merci du fond de nos coeurs à tous.

Une fois n’est pas coutume: un article en parlé américain!

http://online.wsj.com/article/SB10001424052702303610504577420192357545180.html?mod=googlenews_wsj

J’évite de vous compliquer la vie en vous affichant des articles in English car il y en a bien assez maintenant, ailleurs, par des gens qui savent tout de rien.
Cependant, cependant, celui-ci est intéressant pour le reportage vidéo, pas le texte écrit car ces gens-là, je ne les connais même pas, c’est dire! Cette dame de la vidéo que je connais très bien, donne beaucoup d’informations sur la race car elle a fait beaucoup de recherches à son sujet. Elle a 2 Barbets ( dont une qui provient de mon élevage, qui va avoir un an la semaine prochaine, déjà!). Il faudrait que je vous le transcrive.

On parle d’une explosion de naissances de Barbets aux USA (et au Canada, forcément) et je pense que bientôt avec toutes ces naissances, nous français, serons obligés de traverser l’Atlantique pour rapporter du Barbet à la maison.

Il reste 4 Barbets purs: Ulysse, Ursus et 2 femelles trop âgées pour reproduire et ils ont tous une descendance, heureusement. Après ce sont des re-compositions plus ou moins heureuses. Nous en avons tous!
C’est obligé.Une race rare a besoin de sang neuf pour survivre. Certains ont misé sur le chien d’eau espagnol, d’autres ont concentré du caniche et une toute petite minorité ont un peu de Irish. Tous ont du chien d’eau portugais (3 depuis les années 50).

Si c’était aussi facile? Le Barbet est une race extrêmement rare et c’est un fait. Ce n’est pas parce que des estrangers ont décidé de le prendre ” en main” que la race sera pérennisée. Bien le contraire.

Pérenniser la race et faire du chiffre ne sont pas exactement la même chose.
Pour la survie d’une race il faut des lignées différentes et il faut impérativement utiliser un maximum de mâles confirmés et non pas les plus populaires à tout-va comme c’est le cas depuis un grand moment.

La coutume chez le Barbet est d’uniquement favoriser le taux bas de consanguinité, de se fier uniquement aux pedigrees qui sont loin d’être justes, et d’utiliser surtout les champions, et les mâles aussi jeunes que possible. Exactement le contraire de ce qui devrait se faire.

Ca vous parait pas logique? J’en suis à me demander ce qui l’est.

Nous sommes peu à vouloir travailler sur le type de la race VIEUX Barbet, c’est à dire un chien de la taille d’un épagneul et non pas sur le rendement du type caniche crépu, et ça nous met dans la minorité. Et vous savez ce qui se passe quand on est minoritaires?

Là, vous aurez tout compris.

Le 7 qui porte bonheur: naissance de Barbets en Italie


Con grande gioia e orgoglio annuncio la nascita di 7 barbet, in Italia, all’allevamento della Corte dei Berberi : 2 femmine marrone, 1 femmina nera , 3 maschi marrone e 1 maschio nero.
I cuccioli godono di ottima salute e sono accuditi dalla mamma con grande amore.
La madre è la nostra MULTI CH. Manonlescaut e il padre Ulysse Barbochos Reiau de Provencao, uno dei quattro ultimi barbet con puro sangue Barbet.

Tutto ciò è stato possibile grazie ai consigli preziosi di M.me Inge Fischer e la benevolenza e la fiducia di M.me Elaine Fichter e M.me Elisabeth Reber, alle quali va la mia profonda gratitudine.
Io sono sicura che, se Georgii fosse ancora tra noi, avrebbe accolto la notizia con gioia e avrebbe approvato questo “marriage”.
Infine, per evitare a molti la fatica di lunghe e inutili consultazioni,pettegolezzi e calunnie, vi informo che la vera percentuale di consanguineità è 18%.
Ezia Carrodena Zagone
Allevamento della Corte dei Berberi
Italia

Poil de Gloria, en Finlande

Gloria a fait une expo canine ces temps à Tampere, et elle a eu un “excellent”. elle va avoir un an. Bravo pour le beau et bon travail.
Nous sommes plusieurs à travers le monde à refuser de faire du Barbet un bichon, quitte à se prendre des claques en expo.Le “Vieux Barbet” n’est pas un caniche et il a le poil long, pas crépu. Le poil long ne veut en aucun cas dire “complètement emmêlé, ni sale”.
La preuve. Comme pour nous humains, essayer d’avoir l’air naturel se travaille, non?

Thelma, la petite jeunette de presque 10 ans!

Pour ce qui est de vouloir un Barbet de chasse, pas facile peut être car ce que disait Jean Castaing tient autant aujourd’hui qu’il y a 30, 40,50 ans ou plus. Thelma descend d’une lignée de chiens qui ont l’instinct du rapport. Certains ont travaillé en field trials en Allemagne et un peu en France. Pas besoin de lui faire un dessin! Thelma est la fille de Poppenspaler’s Vincacao et Edam, ci dessous, aussi.

Edam, ce héros et son canard!

Edam, de son vrai nom Ewetoo de la serve de la chapelle d’Alexandre était en visite hier avec sa famille d’Alsace et nous avons, d’un commun accord spontané, décidé de tenter le canard. En voiture tout le monde! et c’est parti pour le plan d’eau vers la Saône…avec Thelma ( car elle est bien rodé et sait faire au cas où il fallait l’aider ou lui montrer) et Froguette qui s’est faufilée dans la voiture quand même et que je ne pouvais pas refuser car elle savait ce qui se passait…

2, 3 fois avec l’apportable, il a bien compris et hop! ze duck…

Tout ça pour dire que l’instinct, il y est ou il n’y est pas, mais so far so good( jusqu’à maintenant pas mal de réussite avec les Barbets de chez moi!)
On espère que notre Edam va pouvoir cette année passer le TAN à Châtel Guyon.Les infos du programme de la journée ne sont pas facile à obtenir. C’est nettement plus facile de faire un rapport de canard que d’obtenir des renseignements du club!Enfin…on va bien y arriver, on a fait plus difficile!