July 2011

Décès du père spirituel du Barbet

En 2005, après la mort de Molly et l’acquistion de Coccolina qui me venait d’Italie, je suis allée voir Georgy et Inge à Bélabre pour leur montrer la fille du Champion International, Caravaggio. Inge Fischer a fait des photos qu’elle signe toujours en bas à droite. Un honneur de se faire photographier…

Georgy portait son pantalon en cuir traditionnel et sa moumouth ce jour là de novembre et il tenait ma Coccolina en laisse pour la photo.

Georgy nous a quitté le 18 juin et nous tous qui croyons et nous dédions à la survie du “vieux Barbet” celui qui nous vient de la lignée qui a survécu depuis les années 30, pleurons son décès.

Pour un hommage à cet homme merveilleux qui a passé une partie de sa vie à nous aider avec cette belle race:

http://bbfrenchtreasure.free.fr/

 

Il faut subir, donc rien à redire.

Aujourd’hui le grand jour: shampoing et léger, léger séchage pour les habituer au bruit du séchoir ( un minimum). Certains ont subi, résignés, d’autres ont mis de l’eau plein la cuisine en se débattant…Mama Coccolina est aussi toute propre!

A savoir:On ne lave un Barbet que s’il en a besoin, pas parce qu’on vous dit de le faire…Ensuite pas de séchoir. C’est un chien rustique, pas un caniche.

Georgy nous fait craquer…

Il fallait qu’il y ait un chiot du nom de

Rainier T Georgii, le père spirituel du Barbet “Vieux Barbet Français” et ce sera celui-ci comme certains le savent déjà! Il est de toute beauté…vous l’avez vu courir hier dans la vidéo, cette photo a été prise juste après.

 

10 + 1

Cette mangeoire avait été construite pour 10, lors de la portée des “C” de Coccolina en 2007. Il y avait 10 postes…Ca n’a dérangé personne cette semaine quand je l’ai ressortie car il y en a une toujours au milieu de tout, debout et un bol rajouté sur le côté. Des portées aussi nombreuses ne sont pas dans la moyenne chez le Barbet…mais  dans certaines lignées, si! La moyenne étant de 6 à 8 chiots.

En France, en tant qu’éleveur “amateur”, nous avons droit à une portée par an….autant qu’elle soit nombreuse, sinon la race qui déjà, n’avance pas beaucoup en France serait encore plus pénalisée…!

Au delà d’une portée, on devient professionnel et on doit avoir des installations comme dans un vrai chenil! Pas génial.

 

Un vent de liberté souffle…

Les chiots sont d’une grande curiosité surtout en voyant passer les grands et ont envie de les suivre. Ils essayent de passer les grillages et y arrivent, alors j’ai encore agrandi leur “parc” qui est devenu pratiquement le jardin arrière.  Ils courent et jouent et reviennent dormir là où ils connaissent.Plus de barrière d’un côté et du coup ils restent tous.